dimanche 12 novembre 2017

LA PEUR DU VIDE


Il y a peu d'espace encore disponible sur les murs de cet intérieur, juste une zone qui semble attendre que les deux cadres disposés au sol y soient accrochés. Même les fenêtres s'ornent de suspensions en macramé accueillant des plantes, mais l'harmonie est là et l'ensemble se révèle charmant.


























Aucun commentaire: